5 fois plus de données générées en 2025

Au printemps 2017, le cabinet IDC annonçait que le volume de données générées en 2025 avoisinerait les 160 zétaoctets. Un an et demi plus tard, dans une nouvelle version de son étude Data Age 2025, il revoit ses prévisions à la hausse. Il estime désormais que ce volume sera cinq fois supérieur à celui de 2018 !!!

Toujours plus de données générées sur la planète

Alors que le volume de données générées au début de l’année 2017 était estimé à 16,1 zétaoctets (ou 16,1 milliards de téraoctets), force est de constater que l’ère du « tout-connecté » a considérablement fait évoluer la situation. Eh oui, en l’espace de 18 mois, ce volume a doublé et atteint désormais les 33 zétaoctets … et ce n’est qu’un début.

Dans la dernière version de son étude Data Age 2025, le cabinet IDC prévoit effectivement que ce volume atteigne les 175 zétaoctets en 2025, soit cinq fois sa valeur actuelle.

Cette explosion du volume de données générées s’accompagne d’une plus grande dispersion de ces dernières. Jusque-là majoritairement concentrées aux Etats-Unis, les données sont de plus en plus présentes en Asie. D’ailleurs, tout récemment, la Chine est devenue la première datasphère mondiale et elle semble partie pour le rester longtemps. Dès 2025, elle pourrait concentrer à elle seule davantage de données que l’ensemble de la zone EMEA.

L’Internet des Objets pour booster les données générées

Il ne faut pas s’y tromper, si une explosion du volume de données générées est attendue, c’est principalement parce qu’un véritable boom des objets connectés est attendu dans les années à venir.

Selon le cabinet IDC, l’Internet des Objets générerait à lui seul 90 zétaoctets de données en 2025, soit plus de la moitié du volume total.

De telles évolutions nécessiteront bien évidemment quelques adaptations. Entre autres, les datacenters devront être capables de stocker bien plus de données qu’ils ne le peuvent aujourd’hui. Mais d’autres améliorations seront à apporter pour que les nouveaux volumes de data soient traités de manière optimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.